Le « Bois des Princes » menacé de disparition par la majorité Ecolo, GMh, MR et son rêve de « Bruxellisation »

Année 2019

LE POINT SUR ARCHIDUCS-NORD

Le 25 septembre nous avons pu assister à la présentation par les architectes du projet Archiducs-Nord. Et ce, en présence de représentants de la SLRB et du Collège Communal (propriétaire final).
Il va de soi qu’il s’agissait de la première phase de 40 logements (dont 2 groupements collectifs : Cogeneris et Reliance). La seconde phase (25 logements) se décidera ou non à l’issue du PPAS qui devrait débuter incessamment.

C’est un consortium de 2 bureaux d’architecture qui a gagné le concours : Urban Platform et MSA.
De par sa position de maître d’ouvrage, c’est la SLRB qui a sélectionné ce projet, suite aux recommandations du Comité d’avis. Celui-ci comprenait des représentants de l’administration communale, de la SLRB, de l’urbanisme régional, du Bouwmeester, ainsi que de Reliance et Cogeneris et des experts externes.

Le projet se présente sous la forme de 4 blocs indépendants, mais à ce stade, ils ne respectent pas la hauteur maximale du cahier des charges. Les blocs sont reliés par une « agricothèque » (structure métallique située devant les bâtiments), sur laquelle on ferait pousser de la verdure. Le projet comporte 42 parkings souterrains, dont l’entrée est située sous le premier bloc, dans l’avenue des Princes Brabançons.

Suivant les remarques du Collège, de la SLRB et du Comité d’avis, les architectes doivent retravailler leur projet. Une nouvelle esquisse sera donc présentée au mois de novembre et l’avant-projet devrait être terminé en février 2020. La demande de permis se ferait au mois d’août. Et le début des travaux serait pour novembre 2022.

La soirée était instructive pour ceux qui s’intéressent au devenir de notre quartier. Elle a permis aux personnes présentes de faire des remarques. Dommage que le facilitateur, Habitât et Participation, ne nous ait pas permis de poser toutes nos questions…

Année 2017

Nous avons apporté nos commentaires aux comptes rendus des réunions participatives du 8 juin 2017 comme l’a proposé l’Echevin du Logement.
Nous remarquons cependant  que ces comptes rendus, datés du 30 juin 2017, annoncés par l’Échevin du Logement pour la semaine du 4 septembre 2017  sont finalement parvenus aux personnes qui en ont fait la demande le 22 septembre 2017.  Non contente d’avoir retenu ces documents durant pratiquement 3 mois, la majorité  laisse à peine 8 jours aux participants pour en prendre connaissance et renvoyer leurs commentaires.
Coutumière du fait vis-à-vis des mandataires communaux de l’opposition lors des Conseils Communaux, la majorité distille l’information au compte-gouttes et  à la dernière minute afin de laisser le moins de temps possible aux intéressés pour réagir. (Voir par exemple le point 16 du compte rendu du Conseil Communal de mars 2016).

Les comptes rendus se trouvent sur le site de la commune.

Vous trouverez ci-dessous les trois documents que nous avons transmis au bourgmestre, aux échevins , aux membres du Conseil Communal, à la Ministre chargée du logement de la Région, à Habitat et Participation (qui a organisé les ateliers) et à la SRLB.
Commentaires concernant les ateliers participatifs (ici)
Commentaires à la réunion d’information du 6 juin 2017 (ici)
Commentaires au compte rendu de l’atelier participatif du 8 juin 2017 (Archiducs Nord – Gerfauts) (ici)

Comment détruire le quartier des Archiducs en jouant de la participation citoyenne ?

Lors de ces ateliers participatifs le message était très clair; les autorités régionales, communales et la SRLB établissent un cadre DEFINITIF, INDISCUTABLE ET NON NEGOCIABLE : le nombre de logements et les lieux d’implantation.
La participation des citoyens se limite à des choix de détail.
Lire ici le document communiqué aux autorités suite à cette réunion

Lors de la réunion d’information du 30 mai 2017, nous avons été particulièrement choqués par la tentative de manipulation émotionnelle des citoyens afin de faire passer le projet de construction Archiducs Nord – Gerfauts. Nous avons immédiatement fait part de notre désapprobation face à ces méthodes visant à éluder les vrais débats. Voir ici notre courrier du 6 juin 2017 

Pétiton