Nos actions – Quartier Archiducs
Nos actions – Eglise Saint-Hubert
Nos actions – Immeuble CBR
Nos actions – Villa Dewin

Année 2019

Peut-être aurez-vous lu la déclaration de politique générale de notre nouveau gouvernement bruxellois et en particulier le chapitre consacré au logement ?
M. Vervoort entend mettre en place un plan d’urgence pour la politique sociale du logement, pour apporter une réponse concrète à 15.000 ménages bruxellois en attente d’un logement social. C’est étonnant qu’il nous parle d’urgence, alors qu’il est au pouvoir depuis 2 législatures, c’est à dire depuis 10 ans. On pourrait donc en conclure que sa politique du logement social n’a pas bien fonctionné pendant ces 10 années.
Effectivement à chaque législature, il y avait un objectif de construire 5000 logements sociaux, et force est de constater qu’on est loin du compte après ces 2 législatures.
Les raisons de ce retard sont nombreuses, mais il en est une que nous voudrions souligner : dans plusieurs cas les projets ont été freinés/bloqués par des riverains.
Ces projets étaient pensés en dépit du bon sens, de manière exagérée par rapport à capacité de l’environnement et sans aucune concertation avec les riverains. Nous observons ce phénomène à Watermael-Boitsfort, Woluwe Saint Pierre et Anderlecht.
Alors que dans la majorité des cas les riverains ne sont pas opposés aux constructions, ils demandent seulement qu’elles soient raisonnables, qu’elles ne défigurent le quartier et que les conséquences environnementales et la mobilité soient étudiées sérieusement.
M. Vervoort aurait pu gagner bien du temps, s’il avait accepté de se concerter avec les riverains (1). Mais au lieu de cela, il a préféré envoyer son bulldozer, appelé « SLRB », pour qui la concertation n’existe pas. La SLRB ose même écrire « qu’il ne faut pas demander l’avis des riverains, car si on ne suit pas leur avis, ils seront encore plus mécontents ». Et quand la SLRB est obligée par la loi d’organiser une concertation, elle en fait un simulacre au cours duquel les riverains ne sont pas écoutés mais simplement informés de ce qui a été déjà et irrévocablement décidé pour eux.
Dans sa nouvelle déclaration de politique générale M. Vervoort nous dit que « l’élaboration et le suivi du plan d’urgence associeront largement les opérateurs publics du logement, ainsi que le secteur associatif et immobilier ». Nous sommes donc très curieux de voir si les riverains seront enfin impliqués sérieusement dans les projets de construction, ce serait pour M. Vervoort l’occasion d’apprendre de ses erreurs et d’être plus efficace dans son urgence.


(1) Rappelons que nous avons trois lettres adressées à l’ex cabinet Fremault (mai 2017, octobre 2017 et avril 19) et une lettre adressée au Cabinet Vervoort (octobre 2017) auxquelles personne n’a jugé utile de répondre.

Comme vous l’aurez peut-être appris, le projet immobilier « Grand Forestier » a été recalé par le Collège communal. Ce projet situé à proximité de la forêt de Soignes, comprenait 88 logements sur 1,7 ha avec 134 parkings souterrains et 35 en surface.
Le Collège a suivi l’avis de la Commission de Concertation, qui a considéré le projet comme trop dense et portant atteinte à la biodiversité végétale et animale. De plus, la demande de permis d’urbanisme n’était accompagnée d’aucune étude globale d’incidence sur la mobilité et l’environnement.
En tant que Mouvement Citoyen Boitsfortois, nous ne portons pas de jugement sur l’avis remis par la Commission et par le Collège, mais nous nous insurgeons sur le fait que quasi tous les arguments pris en compte pour recaler ce projet sont exactement ceux que nous avions avancés lorsque nous avions pris connaissance du Plan Logement Communal publié en septembre 2014 et qui dans notre cas, ont été réfutés par les mêmes autorités.
En effet tous les projets publics envisagés à l’époque à Watermael-Boitsfort, l’étaient autour du square des Archiducs et ne nécessitaient apparemment aucune étude globale d’incidence environnementale, ni de mobilité. La densité de logements était même supérieure à celle du projet « Grand Forestier »
Alors que les riverains n’ont jamais été opposés à la construction de logements, il aura fallu qu’ils se mobilisent et fassent appel à des avocats pour que finalement le Collège accepte d’organiser un PPAS (Plan Particulier d’Affectation du Sol), comprenant une étude globale d’incidence environnementale et de mobilité.
En attendant les 59 logements d’Archiducs-Sud et 40 logements d’Archiducs-Nord seront bien construits. Les autres projets se réaliseront ou non en fonction des résultats du PPAS.
Force est de constater qu’il y a donc bien 2 poids, 2 mesures à Watermael-Boitsfort, en fonction de l’endroit où se situent les projets et du fait qu’ils sont publics ou privés.

Ce 11 juin nous avons rencontré les échevins Madame Stassart et Monsieur de Le Hoye concernant l’emplacement des parkings « Kiss and ride » pour la crèche du square des Archiducs. A entendre Madame Stassart, force fut de constater que la décision de l’emplacement dans le bas du Berensheide aurait déjà été prise par le Collège (les deux échevins ne semblant cependant pas avoir totalement le même avis sur ce point). En termes de participation, la politique de cette législature ne se démarque pas pour le moment de celle de la précédente, faire passer l’information d’un fait accompli pour de la participation citoyenne. L’Echevine argumente cette décision sur base du fait que des solutions alternatives s’avèrent difficiles à mettre en œuvre. « En effet, nous dit-elle, le Square des Archiducs est classé et il n’est pas autorisé de construire des parkings devant l’entrée de la crèche ». Le Collège par la voix de l’Echevine semble découvrir subitement un problème soulevé à maintes reprises par les riverains et le Mouvement Citoyen Boitsfortois, et resté sans suite au cours de ces 7 dernières années. En particulier, ce point faisait partie de nos griefs présentés lors de l’enquête publique du 1er juillet 2015, alors qu’il était encore temps d’aménager le projet pour trouver une solution acceptable. Voir à ce sujet le point C-3 du document envoyé à la commune et lu lors de la séance publique (lien ici).
A l’époque nous avions eu le sentiment d’un manque total d’écoute de la part de la commission et qu’il n’était pas envisageable de tenir compte du moindre de nos arguments.
En réponse, l’Echevine nous précise qu’elle n’était pas aux affaires à cette époque. Encore le sempiternel, « ce n’est pas moi ce sont les autres » que nous connaissons par cœur. Rappelons quand même que les Ecolos sont aux manettes de ce projet depuis 7 ans.
Décidément la politique ne change pas : « corriger les erreurs du passé par de nouvelles erreurs ».

Nous publions ci-dessous les réponses des partis politiques se présentant aux élections régionales concernant leur futur engagement à respecter et faire respecter la Convention d’ Aarhus signée par la Belgique et transposée en droit Bruxellois en 2004. Pour rappel il était demandé d’apporter une réponse aux 3 questions suivantes :

1. Acceptez-vous d’inscrire la Convention d’Aarhus dans votre programme gouvernemental ?
2. Prenez-vous l’engagement de tout mettre en œuvre pour assurer son application totale et effective si vous êtes élu.e.s ? 
3. Quelles mesures concrètes et rapides prendrez-vous ?


Les partis suivants n’ont donné aucune suite à notre demande :

CdNV

MR

NVA

Open VLD

Parti Populaire

PTB

SPa


Nous vous proposons ci-dessous, par ordre alphabétique, les réponses des autres partis ainsi que notre commentaire au contenu de ces réponses.

CDH

Le CDH reconnait qu’il y a un fossé entre les citoyens et ceux qui nous gouvernent. Il prone une consultation citoyenne en AMONT de tout projet. 

Réponse CDH : ici.

Notre commentaire : ici.


DEFI

Défi répond clairement aux 3 questions du MCB et plaide pour une application stricto sensu de la Convention d’ Aarhus. 

Réponse de DEFI : ici.

Notre commentaire : ici.


ECOLO (Groen)

Ecolo signale que la Convention d’ Aarhus est pleinement d’ application, qu’elle s’impose à toutes les autorités politiques et publiques et que les citoyens peuvent s’en prévaloir. Ils mentionnent la création d’un échevinat au service de la participation citoyenne dans les communes qu’ils administrent.

Réponse Ecolo : ici.

Notre commentaire : ici.


PS

Le réponse du PS contient plein de promesses qui sont à l’opposé de ce que nous avons connu durant cette législature. Elle insiste également sur la mise à disposition des citoyens de toutes les informations disponibles après la prise de décision, ce qui est contraire à l’esprit de la Convention d’Aarhus.

La réponse PS : ici.

Notre commentaire : ici.


Nous serons très attentifs à cette promesse car ce n’est en rien ce que nous avons constaté dans le passé.

Quel ne fut pas notre étonnement en lisant la déclaration de politique générale de la commune de n’y trouver nulle trace de leur engagement préélectoral concernant l’application de la Convention d’Aarhus. Espérant qu’il s’agisse d’un « oubli » nous avons immédiatement fait part de notre inquiétude aux autorités communales.

Monsieur le Bourgmestre
Mesdames et Messieurs les Échevins.e.s
Du Collège communal de Watermael-Boitsfort,

Lors des dernières élections communales d’octobre 2018, vous vous étiez engagés à inscrire l’application de la Convention d’Aarhus dans votre déclaration de politique générale. Nous constatons que ni sur le site internet, ni dans la publication périodique du 1170 vous n’avez repris cet engagement.
Nous espérons qu’il s’agit là d’un oubli et que vous rectifierez au plus vite cette erreur afin d’honorer l’engagement pris.

Nous reprendrons cette information sur notre site : mcboitsfort.org

Nous vous remercions de votre diligence.

André Hoste
Baudouin Bonaert

Pour le Mouvement Citoyen Boistsfortois

Adresse email : mcboitsfort@gmail.com

A l’approche des élections régionales, nous avons envoyé une lettre à tous les partis politiques pour leur demander s’ils comptaient inscrire le respect de la Convention d’Aarhus dans leur programme.

Pour lire cette lettre : ici

Annexe : ici


Vóór de gewistelijke verkiezingen hebben wij een brief naar alle politieke partijen gestuurd met de vraag of zij het respect van het Verdrag van Aarhus in hun programma zullen opnemen.

Hier deze brief.

bijlage : hier

Dans plusieurs communes bruxelloises la Région de Bruxelles-Capitale veut imposer la construction de centaines de nouveaux logements ; (Anderlecht, Woluwe St Pierre, Watermael-Boitsfort entre-autres)

Plusieurs de ces projets font l’objet de polémiques à cause : 

  • du manque d’informations suffisantes,
  • de l’intransigeance notamment sur le nombre de logements imposés (non négociable pour la SLB),
  • de l’absence d’écoute et de prise en compte des préoccupations légitimes des riverains (bruit, pollution, environnement, destruction     d’espaces verts, mobilité, …)
  • du refus d’une véritable participation publique dès l’élaboration de ces projets

En d’autres mots :  LA CONVENTION D’AARHUS N’EST PAS RESPECTÉE EN MATIÈRE D’ENVIRONNEMENT.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Nederlandse text : hier

Faire du chiffre pour du chiffre : est-ce son seul but ? Lire notre article ici.

Année 2018

Nous respectons toutes les opinions mais, pour avoir pratiqué des tentatives de dialogue avec le Bourgmestre (et ses Échevins Écolo à l’Urbanisme et au Logement) durant 5 années, nous ne pouvons pas laisser passer la mauvaise foi et les mensonges qu’il profère durant sa campagne. Nous ne rapportons, en effet, que des FAITS vérifiables. Devrions-nous nous taire parce que le Bourgmestre SORTANT se représente aux prochaines élections ? Nous ne le pensons pas car ses promesses actuelles de CANDIDAT TÊTE DE LISTE ÉCOLO, n’effacent pas les faits bien réels d’une mauvaise gouvernance vis-à-vis de citoyens qui ne pensent pas comme lui. C’est pourquoi nous continuons (depuis 2016) à INFORMER.
Chacun d’entre nous est tout-à-fait libre d’en tirer des conclusions mais si possible en toute connaissance de causes grâce à l’information.

Vous trouverez ici quelques unes des contre-vérités que nous voulons dénoncer.

La désinformation (documents jamais publiés), le refus de la participation citoyenne de ceux qui pensent autrement, le manque de concertation avec tous les mandataires communaux et tous les citoyens, la destruction de 5 hectares d’espaces verts, l’acceptation d’un parking de 35 voitures en zone de cours et jardins, les revirements de décisions : on construit / on ne construit plus / on déplace chez les voisins les constructions prévues sur le Champ des Cailles, les incohérences densité de logement selon les projets publics ou privés, … ont émaillé ce dernier mandat communal.

Le Bourgmestre O. Deleuze n’est plus crédible !

Voir ici

GH excepté, tous les partis  ont apporté une réponse à notre question concernant l’application de la convention d’Aarhus à partir de la prochaine législature. Vous trouverez le détail de ces réponses (ici)

Le Bourgmestre nous dit dans sa réponse : « La Convention d’ Aarhus … s’impose à toutes les autorités publiques et doit être respectée pas celles-ci ».

« Les mandataires publics doivent être garants de son respect ».

Mais qu’a-t’ il fait durant son mandat ? Un élément de réponse (ici).

Le Plan Logement Communal de O. Deleuze, Bourgmestre, B. Thielemans, Echevin du Logement, T. Roberti, Echevin de l’Urbanisme, publié en 2014 devait PILOTER le développement du Logement à Watermael-Boitsfort plutôt que de subir les projets de la région bruxelloise !
En 2018, force est de constater que ce plan a raté son but ! La Commune SUBIT les projets régionaux et ne pilote plus aucun projet même ceux prévus sur ses terrains !
Lire la lettre envoyée aux partis (ici)

Une pétition lancée contre l’implantation d’UN projet immobilier par le Gouvernement Régional sur le Plateau de la Foresterie, suite à la publication du PRDD (Plan Régional de Développement Durable) adopté le 12 juillet 2018.
ECOLO GROEN A-T-IL BIEN LU LE PRDD ?

Pour en savoir plus : cliquez ici

Après le Cahier des requêtes Citoyennes, le MCB demande aux partis politiques qui se présentent aux prochaines élections (octobre 2018) de se positionner, pour le 20 septembre 2018 sur un engagement à respecter la Convention d’Aarhus qui concerne l’accès du public à l’information, la participation au processus décisionnel et l’accès à la justice en matière d’environnement. La vraie participation citoyenne ne fonctionne pas à Watermael-Boistfort. Elle se limite bien souvent à de l’information, souvent partielle et orientée.
Nous publierons leurs réponses sur notre site.

Liens utiles
Une première à Bruxelles : ici
Quelques informations concernant la convention d’ Aarhus : ici

Le dessous des cartes

Le coup du parapluie

La Convention d’Aarhus

(version longue)

Campagnes d’affichage

Vous n’êtes pas d’accord avec la manière dont le plan de logement vous est infligé.

Manifestez-vous en imprimant et affichant ce document dans un endroit bien visible.

Vous trouverez votre nouvelle affiche ici

Soutenez la qualité de vie et le charme de votre quartier en la disposant dans un endroit bien visible.

16 mai 2017 – Interpellation citoyenne au conseil communal.

Vous trouverez ci-joint le texte intégral de notre interpellation

Vous trouverez ci-joint le texte lu en séance par Monsieur Benoît Thielemans
Echevin de l’Energie, du Logement et de l’Informatique en réponse à notre interpellation.

Nous ne pouvions rester insensible face à cette même litanie sans cesse ressassée par le Collège en guise de réponse à toutes nos questions. Plus grave encore est la manière dont l’échevin manipule un courrier, que nous lui avons adressé en 2014, pour n’en citer qu’un petit extrait, le sortant complètement de son contexte et en passant sous silence tout ce qui le dérange. Afin de rétablir la vérité, nous joignons ici le texte de ce courrier dans son intégralité.

Vous pouvez aussi lire le texte complet de notre réponse ici.

L’Echevin B. Tielemans ayant une fois de plus éludé toutes les questions soulevées lors de notre interpellation nous avons déposé ce jour, un document (ici) afin de reformuler encore les questions restées sans réponse.

A ce jour aucune réponse à notre courrier !

Courrier à la commune

Le Président du MCB remercie la Commune pour sa réponse et note que, tant pour Archiducs-Nord et le PPAS, les riverains seront consultés. Il  fait remarquer que si le SLRB organise la concertation, la Commune devra rester très vigilante afin qu’il s’agisse d’une vraie concertation et non d’une concertation factice comme nous l’avons trop souvent vécue dans le passé.

Lire la réponse de la commune ici.

En vertu de la Convention d ‘Aarhus nous sollicitons des autorités communales l’ accès à toutes les informations concernant les projets de constructions dans le quartier Archiducs . Voir la lettre ici

Voici la seule réaction à notre mémo.

CASIER Martin <mcasier@wb1170.brussels>
Attachments
Sun, Mar 31, 10:40 PM

Bonjour,

Merci pour cette information. J’en profite pour vous indiquer que nous sommes justement intervenus sur ce point lors des débats sur la déclaration de politique générale et que nous avons encore interpellé le collège sur ce point lors du dernier conseil.

La réponse est toujours la même : nous faisons déjà tout ce qu’il faut, il n’est pas prévu de changer.

Je vous laisse estimer la cohérence de ces réponses par rapport aux engagements pris mais surtout par rapport aux enjeux qui se présentent face à nous.

Nous restons à votre disposition,

Martin Casier
Conseiller Communal
Chef de groupe PS-SP.A

Nous avons envoyé un mémo au Conseil Communal afin de leur faire part de notre étonnement face à l’absence de réaction vis à vis de la déclaration de politique générale de la majorité qui fait fi de leur engagement préélectoral concernant la Convention d’ Aarhus. Lire ce mémo ici

Toujours aucune réponse à notre courrier du 10 septembre 2017

Le Mouvement Citoyen Boitsfortois a manifesté son étonnement face à la manière totalement différente dont deux projets de constructions distants de quelques centaines de mètres ont été traités par l’Echevin de l’ urbanisme en lui envoyant le mail suivant : (ici).

Dans sa dernière réponse la commune indique clairement sa volonté de ne pas s’ouvrir au vrai dialogue, campant sur sa position, imposant des projets finalisés d’avance et en évoquant des pseudo participations citoyennes qui se sont déroulées dans des conditions que nous avons maintes fois dénoncées. Lire la réponse de la commune ici

Nous avons réagit à toute la réponse de la commune. La partie concernant la participation citoyenne  se trouve à la page 5 du document que vous pouvez lire ici

La commune répond à plusieurs de nos courriers en une seule fois. La partie concernant la participation citoyenne se trouve tout à la fin de leur réponse ici

Vous trouverez le contenu de notre courrier ici

Contacts avec le Cabinet de la Ministre Fremault

A ce jour, aucune réponse à notre courrier !

Nous sollicitons de Madame la Ministre Frémault, en vertu de la Convention d’ Aarhus, l’accès à toutes les informations concernant les projets de construction dans le quartier Archiducs. Lire notre lettre ici

A ce jour, aucune réponse à notre courrier !

Suite aux derniers bouleversements  liés une gestion plus  qu’aléatoire du Plan de Logement Communal qui conduisent à un nouvel apport de constructions vers le quartier Archiducs nous avons envoyé un courrier recommandé à la Ministre Régionale, C. Frémault avec copie au Ministre Président de la Région de Bruxelles Capitale, R. Vervoort, ainsi qu’au Bourgmestre, au Collège des Echevins et aux membres du Conseil Communal de Watermael-Boitsfort. Devant cet acharnement à bétonner les derniers espaces verts du quartier nous insistons a nouveau sur la nécessité de réaliser une étude d’incidence environnementale et urbanistique pour l’ensemble du plan de logement avant de poursuivre des projets qui vont conduire à une mort certaine du quartier.

Vous pouvez lire la lettre ici

A ce jour, aucune réponse à notre courrier !

La Ministre  ayant éludé toutes les questions soulevées dans notre courrier et évoquées lors de la réunion avec son conseiller nous avons reformulé nos questions et griefs et demandé des précisions dans une nouvelle lettre  (ici) 

Vous pouvez lire le texte complet de la réponse de la ministre réponse ici.

Une délégation du Mouvement Citoyen Boitsfortois a rencontré le conseiller de la Ministre Fremault, Monsieur Jean-Sébastien Goffin.

Lire le compte-rendu de la réunion ici.

Vous trouverez ci-joint le texte intégral de notre lettre

Contacts avec le Cabinet du Ministre Président Vervoort

A ce jour pas de réponse à notre lettre

Suite aux derniers bouleversements  liés une gestion plus  qu’aléatoire du Plan de Logement Communal qui conduisent à un nouvel apport de constructions vers le quartier Archiducs nous avons envoyé un courrier recommandé au Ministre Président de la Région de Bruxelles Capitale, R. Vervoort (avec copie à la Ministre Régionale, C. Frémault, ainsi qu’au Bourgmestre, au Collège des Echevins et aux membres du Conseil Communal de Watermael-Boitsfort) afin de l’informer de  la manière dont sont traités les projets de construction à Watermael-Boitsfort. Devant l’acharnement à bétonner les derniers espaces verts du quartier nous insistons a nouveau sur la nécessité de réaliser une étude d’incidence environnementale et urbanistique pour l’ensemble du plan de logement avant de poursuivre des projets qui vont conduire à une mort certaine du quartier.

Vous pouvez lire la lettre ici

Une délégation du Mouvement Citoyen Boitsfortois a rencontré monsieur Jossard du Cabinet du Ministre Président Vervoort.

Contacts avec la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB)

Nous avons reçu une réponse à notre courrier dont le contenu peut être lu ici.

Notre réponse peut être consultée ici.

Nous sollicitons de la SLRB, en vertu de la Convention d’ Aarhus, l’accès à toutes les informations concernant les projets de construction dans le quartier Archiducs. Lire notre lettre ici

A ce jour, toujours aucune réponse à notre courrier du 3 décembre 2017 !

La SLRB a publié une insertion publicitaire sous forme de publi-reportage dans l’Écho. Lire ici le contenu de ce reportage. 

Dorien Robben, la Directrice Générale Adjointe de la SLRB y fait preuve soit d’une méconnaissance du dossier, soit d’une flagrante mauvaise foi. Nous réagissons et rétablissons certaines réalités. La SLRB a un encours de 1.500.000.000 d’€ ! Beaucoup de ses projets immobiliers sont contestés par les riverains. Elle n’est pas encline aux dialogues ni aux concertations. Elle ne répond ni aux courriers ni aux courriels que nous lui adressons. Nous lui avons toutefois envoyé la réponse suivante (ici) afin de rétablir la vérité.

Notez bien que le journal l’Echo a décliné toute responsabilité concernant le contenu de ce reportage et n’a pas jugé utile de diffuser cette réponse.

A ce jour, toujours aucune réponse à notre courrier du 15 janvier 2017 !

Vous trouverez ci-joint le contenu de notre lettre

Campagne « DU BONS SENS SVP »

Vous trouverez ci-joint le texte intégral de notre document d’ information à ce sujet.

Ce succès nous encourage à poursuivre notre action et nous le faisons savoir à tous les acteurs impliqués dans le devenir de notre quartier. Notamment un recours a été introduit au Conseil d’ Etat.

Lire le document d’information  ici.

Dans son édition du 4 août 2016 la dernière heure commente notre recours au conseil d’état. L’échevin du logement, B. Thielemans, y évoque ses « bouffées d’oxygène »!

Vous pouvez lire le texte complet ici.

Nous dénonçons  (ici) les simulacres de participation citoyenne en contradiction avec la Convention d’ Aarhus. Simulacres qui ont abouti à l’introduction de deux recours au Conseil d’ Etat.

La devise de la Commune: « Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire. »

 Voir notre document (ici) 

 Vous lirez (ici) comment les autorités communales refusent un projet privé pour des raisons qui sont tout à fait acceptées pour le projet public « Archiducs Sud »

On en parle dans la presse.

 

Victoire des riverains de la place Keym. (lire l’article)

Victoire des riverains de la place Keym. (lire l’article)

Victoire des riverains de la place Keym. (lire l’article)

Réaction de DEFI au vote, le 23 janvier 2018, de la motion concernant notre demande de PPAS. (lire l’article)

Après plus de cinq années d’effort du MCB, la majorité communale, en vue des élections, nous écoute enfin. (lire l’article)

Après plus de cinq années d’effort du MCB, la majorité communale, en vue des élections, nous écoute enfin. (lire l’article)

A propos de la place Keym. (lire l’article)

Contre le plan de logements publics (lire l’article)

Pétition Aarhus Petitie